Devil May Cry : retour sur le jeu de PS2

Ce jeu vidéo d’action développé par Capcom Production studio 4 est sorti en 2001 sur PS2. Conçu par Hideki Kamyia, ce jeu du genre beat them all a connu un succès commercial. Il est suivi par 4 autres épisodes.

Résumé de Devil may cry

Traduit littéralement par « le diable peut pleurer », ce titre raconte la vie de Dante, un chasseur de démons à la tête d’une entreprise portant le titre du jeu. Il s’impose comme détective privé qui ne prend en charge que des affaires spéciales, mais son entourage le voit plutôt comme un homme à tout faire qui s’occupe de n’importe quelle sale affaire. Dante est le fils du mythique chevalier taciturne, Sparda, un démon auquel l’on doit le sauvetage de l’humanité il y a deux millénaires.

Une jeune femme contacte alors le détective pour le solliciter afin qu’il détruise l’Underworld. Cet acte permet aussi de sauver de nouveau l’humanité car une catastrophe pointe son nez. Mundus, l’empereur du mal que Sparda a autrefois vaincu s’est échappé et il arrive à créer un trou entre l’Underworld et le monde des hommes sur l’île Maillet

Test du jeu

Dans ce titre, le joueur prend le contrôle de Dante. Ce faisant, il aura à sa disposition une gigantesque épée appelée Force Edge ainsi que deux pistolets. Au fil du jeu, il possèdera une épée de foudre, des gants de flammes, et une épée portant le nom de son père. Il aura également un fusil bricolé, un lance-grenades ainsi qu’un lance-harpons lorsqu’il passe dans le fond sous-marin. Il possèdera également un grappin qui lui permettra d’attaquer au corps-à-corps le boss. Mais il peut aussi projeter les démons dans les airs sans que ces derniers puissent faire un mouvement, ou encore les attaquer à distance. Si besoin est, il peut aussi se transformer pendant un certain temps en démon avec son épée de foudre ou son gant de flammes. Ainsi, il décuplera ses pouvoirs de frappe et récupérera de vie. Pour qu’il puisse subir une transformation, il aurait à se moquer de ses ennemis ou à les frapper. Avec ces armes et ces différentes techniques, Dante devrait combattre les démons qui menacent son île ainsi que sa sécurité lui-même. Les systèmes de combat sont dynamiques et complets. Ce qui requiert un temps d’adaptation. Sans oublier l’apprentissage des esquives.

Le jeu propose en outre un système de compétences qui donne la possibilité de débloquer ou d’acheter de nouvelles techniques. En se servant à bon escient de toutes les techniques disponibles et en esquivant les attaques des ennemis, le joueur peut monter en performance, à partir de dull jusqu’au stylish. Par ailleurs, il peut obtenir des objets hétéroclites à différents endroits du jeu pour ouvrir une porte par exemple ou pour avoir accès à d’autres niveaux.

Divertissant et fluide certes, mais le titre est aussi difficile. Il n’est pas rare d’avoir un game over même en mode normal. Il vaut mieux choisir le mode facile si on débute. Et pour les experts, il y a le mode Dante must die. Bref, ce jeu est rapide et nerveux avec des phases de plateformes difficiles, mais malgré cela ses défis lui donnent une jouabilité appréciable pour ceux qui y foncent.

ps2-devil-may-cry